fbpx

une petite histoire...

Dans nos sociétés modernes, quand nos chers petites bêtes d’appartement tombent malade, notre premier réflexe est de les amener chez le vétérinaire. Mais à l’état sauvage ? Comment les animaux font-ils ? Car, oui, le lion tombe tout aussi malade que le chat.

Une partie de la réponse à été observée il y a 25 ans de cela ! En étudiant de près les comportements des chimpanzés, des primatologues, d’un parc ougandais, ont remarqué que les chimpanzés avaient une consommation parfois inhabituelle de feuilles très amères de trichila rubescens.

singe medecin

Après analyse de la plante en question étaient nées deux molécules au pouvoir anti-paludique plus puissant que la chloroquine, l’une des substances de référence actuelle en matière de lutte contre le paludisme.

Cette histoire est pourtant loin d’être unique. Partons par exemple en Afrique. L’éléphante peut parcourir jusqu’à 28 kilomètres pour trouver un arbre bien précis de la famille des borraginacées, l’arracher et le manger en entier afin d’accélérer la mise-bas et en effet quelques jours plus tard un bel éléphanteau verra le jour.

Direction maintenant le brésil et les singes laineux femelles qui, elles, font encore plus fort en ajoutant des plantes à leur alimentation pour réduire leur fertilité. En quelque sorte la pilule version naturelle.

Tout ça pour vous dire quoi ? Bah que l’homme occidentale est presque le seul être à s’être longtemps détourner de la médication par les plantes. Aujourd’hui, nous redécouvrons peu à peu ce que la nature a à nous offrir et la fabrique à remèdes est là pour y contribuer modestement !

Si ces petites anecdotes vous ont plu, notre site en regorge !

 

notre petitE histoire

Comment tout a commencé ?

Comme toute bonne histoire, elle commence d’abord dans la difficulté. Deux des membres fondateurs du site étaient autrefois analyste et chef de projet dans de grandes entreprises. Comme beaucoup d’entre nous aujourd’hui, les contraintes qui pesaient sur eux, autant en terme d’horaire et de pression exercée étaient à la limite du soutenable.

Bien sûr nous sommes programmés pour toujours s’accrocher, pour toujours faire face, on ne fait pas de longues études pour s’écrouler aux premières difficultés que nous rencontrons, l’investissement doit être rentabilisé. Alors ils ont continuer leur train de vie à grande vitesse et l’inévitable s’est produit : Le fameux « burn out » à montrer le bout de son nez.

Qui dit « burn out » dit prise de médicaments et à ce petit jeu en France nous sommes bons. Tout y est passé ! Mais le constat était sans appel quand les médicaments réglaient un problème, ils en créer deux nouveaux en parallèle. Autant dire que la situation glissait perpétuellement vers le « toujours pire ».

Il était temps de trouver une solution avant de définitivement sombrer dans la folie.

dessin kill bill

Et c’est par hasard qu’un début de solution m’apparut. Un jour en ouvrant la télé je suis tombé sur un reportage semble tout banal sur les vertus du curcuma. Mais c’est une phrase en particulier qui reteint mon attention : « Le curcuma est un des anti-inflammatoire les plus puissant au monde et cela même en comparaison avec des médicaments prévus à cet effet ».

Les plantes peuvent donc rivaliser avec nos médicaments sous ordonnance, voici l’idée enthousiaste qui m’avait parcourut le crâne. Et par un simple résonnement logique l’idée suivante me vint : Si il existe une plante capable de soigner l’inflammation, il doit exister son pendant contre le stress chronique et l’insomnie.

Et en effet cette plante existait et elle se nommait ashwagandha, plus communément appelée « gingseng indien ». Une efficacité certaine, une absence d’effet secondaire, voici les ingrédients de ma plante miracle.

ashwadandha parodie la création
Cette expérience m’a ouvert les yeux sur un monde encore trop peu méconnu du grand public, le monde des remèdes naturels.
 
Aujourd’hui, nous avons à cœur de partager notre savoir acquis avec le plus grand nombre.
Fermer le menu

Un petit coup de pouce pour l'aider à avancer?