fbpx
Les plantes adaptogènes, meilleur remède naturel contre le stress ?

Les plantes adaptogènes, meilleur remède naturel contre le stress ?

partage

Parlons de l’anxiété la vraie. Pas celle, occasionnelle que l’on connaît tous mais celle débordante, incontrôlable et insidieuse. Celle qui s’immisce perpétuellement dans tous les aspects de votre vie, non plus comme une force d’action mais comme un frein.

C’est cette anxiété que j’ai personnellement combattue pendant de nombreuses années avant d’enfin y trouver une solution simple et parfaitement naturelle.

A l’époque, je m’étais mis en quête de trouver LA solution contre mon stress chronique. Cette solution se devait d’être significativement efficace, d’être sans effets secondaires, sans danger et surtout que je puisse l’utiliser sans restrictions aucune. En somme, ma solution n’était ni les anxiolytiques ni les antidépresseurs. Car en effet, après plusieurs années de haut et de bas, d’espoir toujours accompagné de déception, j’avais décidé de jeter l’éponge quant aux traditionnels médicaments prescrits contre les troubles anxieux.

J’ai donc tout testé au cours de mes 4 années de galères : yoga, méditation, jeûne, bain gelé, phytothérapie, tout y est passé. Alors oui toutes ces techniques aident. Mais elles sont contraignantes, et difficilement utilisable en cas d’urgence.

Non il me fallait autre chose.

Et puis un jour la solution s’est présentée à moi complètement par hasard. Lors d’une de mes insomnies habituelles, je décide d’aller sur internet pour passer le temps. De fils en aiguille, je finis par me perdre dans les méandres d’internet jusqu’à tomber sur cet article. Il traitait de la volonté de l’ex-URSS de créer des supers soldats résistant à la fatigue et au stress, ainsi que des athlètes surpuissants afin de dominer sportivement le bloc de l’ouest.

 

Insomnie dessin

Une plante adaptogène est une plante, ou un champignon, augmentant la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines, de par sa capacité à stimuler les glandes surrénales, voici la définition moderne qu’en a proposé  le Russe russe Nicolaï Lazarev en 1947

Comme je vous le disais ce sont les Russes qui ont pour la première fois introduit le concept de plante adaptogène. Simplement introduit car en réalité ces plantes étaient utilisées depuis des milliers d’années dans la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique comme fortifiant général, aphrodisiaque et remède contre les troubles émotionnels. Il aura donc fallu attendre les années 2000 pour que leurs secrets soient révélés au grand public.

Pour faire simple, chaque plante adaptogène à ses particularités et leurs bienfaits qui leur sont propres. En revanche, elles ont toutes deux points communs.

D’une part, « la plante adaptogène aide votre corps à gérer le stress » pour citer la docteur Brenda Powell, une des pécheresses de la médecine par les plantes aux Etats-unis. D’autre part, à la différence du café ou du guarana, la plante adaptogène est considérée comme une plante fortifiante et non pas excitante. Et la nuance à son importance. Un excitant va stimuler l’organisme en le mettant en « sur-régime » et donc stresser l’organisme, le fatiguer voir l’user à terme. Alors qu’un fortifiant va permettre de soutenir l’organisme en renforçant ses différentes fonctions et en optimisant sa gestion de l’énergie.

Mais leurs pouvoirs ne s’arrête pas là, loin de là. Plantes antidépressives, anti-fatigues, neuro-protectrices, plantes minceur, les adaptogènes sont les vraies couteaux suisses de la nature.

Leurs missions : adapter votre corps aux différents stress, renforcer votre système immunitaire, lutter contre les déséquilibres hormonaux, contribuer au soutien des fonctions cognitives, en outre agir pour une meilleure santé.

Les plantes adaptogènes Comment et pourquoi fonctionnent-elles ?

Les plantes adaptogènes impactent notre corps à deux niveaux. D’une part, elles jouent sur l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (on reprend sa respiration), et d’autre part, sur le système nerveux sympathique, qui ne l’est pas tant que ça.

Pour faire simple, ces chères plantes adaptogènes envoient des messages au cerveau à fin de réguler les dysfonctionnements, s’ils existent.

plantes adaptogènes cerveau

De la même façon qu’on entraîne son corps à la salle de sport pour le rendre plus résistant et performant, les plantes et champignons adaptogènes sont capables d’entraîner votre corps au quotidien à résister au stress.

Mais pourquoi les appeler "adaptogènes" ?

Si vous avez besoin d’énergie, elles augmentent votre énergie, mais si vous êtes hyperactifs, elles vont vous aider à vous apaiser.

Si vous avez de la tension artérielle, la plante permettra d’abaisser votre tension, mais si vous faites de l’hypotension, la même plante permettra de l’augmenter. Oui elles sont remarquables !

Quelles plante (s) adaptogène (s) ont marché pour moi ? Retour d’expérience

 

Vous pouvez acheter du café contenant des champignons adaptogènes qui augmenteront votre concentration. Tiens donc ! Vous pouvez acheter du beurre de noix de coco adaptogène. Quesaco ? Mesdames, vous pouvez même acheter une huile adaptogène pour que votre entrejambe soit toujours “aguichante”.

Pourquoi le marketing doit toujours s’accaparer les bonnes choses pour les tourner en dérision ? Non, les plantes adaptogènes, ça marche encore faut-il savoir quoi prendre et comment.

Mon expérience avec l’Ashwagandha

La première fois que j’ai testé l’Ashwagandha, j’ai été plus que déçu. En fait, je n’ai ressenti aucun des effets presque mystiques, décrit sur le beau packaging du produit. On venait encore de me soutirer une dizaine d’euros. Avec le temps ma lutte contre l’anxiété devenait, également, anxiogène pour mon portefeuille. Alors l’Ashwagandha, encore un espoir déchu ? Pas tout à fait.

En réalité, je venais simplement d’acheter un produit très faiblement dosé, trop faiblement dosé pour avoir un quelconque effet. Quand nous achetons des produits à base de plantes, nous devons faire attention à la concentration en produit actifs présents dans la plante. Bah oui sinon herbe de jardin ou plante adaptogène, le résultat est le même.

Dans le cas de l’ashwagandha, c’est sa teneur en withanolides qui octroie les vertus médicinales à la plante. Tenez donc bien à sélectionner un produit de qualité avec au moins 5% de withanolides et bio. Si rien ne figure sur l’emballage, passez votre chemin.
La withaferine A fait partie des lactones stéroïdales et agit principalement sur le cœur, l’inflammation et la modulation du système immunitaire. Les withanolides sont, quant à elles, des molécules qui agissent sur le mental, l’énergie, la vitalité et les fonctions sexuelles. Ces deux substances actives doivent donc être présentes dans le complément alimentaire mais aussi parfaitement dosées pour notre corps.

Après mon deuxième essai, les choses ont été bien plus réjouissantes. Grâce à une gélule d’Ashwagandha dosée à 8% picorée 3 fois par jour, de vraie dose thérapeutique, les choses ont commencé à bouger.
Je me suis mis à mieux dormir. Moins de réveils nocturnes mais aussi un sommeil plus profond, des rêves plus denses. Au matin, j’avais l’impression d’avoir eu une activité durant la nuit, d’avoir eu une vie parallèle et c’est un sentiment très réjouissant. Il faut savoir que c’est pendant le sommeil que le cerveau se répare.

Quant à l’anxiété, elle avait baissé significativement, ce qui m’a permis de retrouver une certaine légèreté dans ma vie. Un voile s’était levé, le monde qui m’entourait me paraissait plus chaleureux.

 
légéreté ballon dessin

Effet placebo me diront certain. Non, différentes études ont comparé l’action de l’ashwagandha à celle de médicaments connus. La prise d’un extrait titré de cette plante possède un effet anxiolytique similaire à celui du lorazépam, molécule anxiolytique couramment prescrite, et un effet antidépresseur identique à celui de l’imipramine.

Mon expérience avec la rhodiola

Chez La fabrique à remèdes, quand nous nous intéressons à un remède naturel, nous prenons en compte 3 critères pour juger de son efficacité. Les études scientifiques bien sûr, les avis clients évidemment mais également l’histoire du remède et les anecdotes qui l’accompagnent. Car elles sont souvent révélatrices de l’intérêt du remède. 

En ce qui concerne la rhodiola, il est intéressant de noter que le gouvernement Russe, lors de la période du rideau de fer, était tout à fait disposé à partager des informations sur le ginseng de Sibérie avec le reste du monde, qui fait par ailleurs faisait l’objet de nombreuses études scientifiques. Cependant, à l’abri des regards, cachés derrière le rideau de fer, ils étudiaient en même temps la rhodiola rosea et découvraient que ses vertus étaient bien plus puissantes.

Fort de mon succès avec l’Ashwagandha, je décida alors de tester l’agent secret de la plante médicinale. L’essai fut tout aussi concluant. Définitivement, la plante adaptogène a un brillant avenir devant elle.

Je n’en dirais pas plus à son sujet dans cet article car il mérite qu’on lui accorde un article entier, en guise de marque de respect.

 

Quelles autres plantes sont reconnues adaptogènes et pour quelles vertus ?

LE PANAX GINSENG:

Ou simplement ginseng , panax signifiant “soigne tout” en grec, est avant tout reconnu pour sa capacité à stimuler le système immunitaire et à améliorer la résistance de l’organisme à la fatigue. C’est également une racine dite psychostimulante qui aide le corps à contrer les signes de fatigue.

LE GINSENG SIBERIEN:

Cette plante qui répond au doux nom d’Eleuthérocoque, pousse dans les zones montagneuses glaciales et tient ses “pouvoirs” des conditions extrêmes dans laquelle elle évolue. Avis aux amateurs, elle est reconnue en premier lieu pour améliorer les performances sportives. Mais tout comme les autres adaptogènes, ses vertus sont multiples.

L’ASTRAGALE:

Notre plante beauté et anti-âge de la sélection. L’astragale est un puissant antioxydant ainsi qu’un antiviral de choix du fait de sa capacité à activer la production de cellules du système immunitaire. Ces propriétés font de la plante un atout certain contre le surmenage et une aide précieuse pour les personnes souffrant de maladie chronique.

LE BASILIC SACRE:

Souvent utilisé en huile essentielle, pour ses propriétés apaisante, le basilic sacrée est l’une des plantes médicinales les plus respectées en médecine Ayurvédique.

LAPACHO:

Seul arbre à être complètement immunisé contre les infections provenant de champignons, il est logiquement utile contre les problèmes de peau que peuvent être l’acné, l’eczéma ou l’herpès. Propriétés anti-fongiques et anti-cancéreuses sont également au programme.

LE ROMARIN:

On le connaît pourtant, peu le savent, depuis l’antiquité, il est employé pour améliorer et stimuler la mémoire. Encore aujourd’hui, en Grèce, les étudiants en font brûler dans leurs chambres en période d’examens. Le romarin est en effet considéré comme une plante tonique, revigorante, stimulante.

SCHISANDRA CHINENSIS:

Autre cadeau de la nature, ce végétal permet d’améliorer les performances sportives, augmenter la résistance au stress physique ou mental (en combinaison avec d’autres adaptogènes). 

 

Pour aller encore plus loin, voici une autre méthode naturelle pour combattre le stress qui mérite notre attention. 

Au travers de mes lectures, j’ai découvert un témoignage inspirant de Caroline, mère de famille, qui a vaincu le stress et l’anxiété grâce à une pratique de la médecine ancestrale, la réflexologie. 

 

Si vous avez aimé cet article nous vous invitons à nous suivre sur Facebook !
 

Vous devriez également aimer:

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Un petit coup de pouce pour l'aider à avancer?