fbpx

Ashwagandha bienfaits : démélons le

mensonge illustration
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Il suffit de parcourir les réseaux sociaux pour vous rendre compte de la déferlante que représente la mode des traitements naturels aujourd’hui. Présentés comme tous plus prometteurs les uns que les autres, les entreprises qui les commercialisent affirment souvent leur aspect unique et révolutionnaire. 

Sirop de boulot, pilules de maca, poudre de jus de baies de goji, spiruline, élixir de vitalité au gingko biloba, le tout pour un ventre plus plat, une mémoire améliorée, une libido retrouvée, un sommeil amélioré et j’en passe. Malheureusement, entre complément alimentaire et complément “alimenteur” il est parfois dur de s’y retrouver.  

Cette fâcheuse tendance à octroyer, à telle ou telle plante médicinale, une liste de bienfaits longue comme le bras, atteint inévitablement la crédibilité de la phytothérapie, quand celle-ci ne répond pas aux attentes. Car soyons clair, une simple infusion au matcha ne fera pas de votre système immunitaire un rempart infranchissable aux infections hivernales, comme trois gouttes d’huile essentielle dans une décoction au thym et au gingembre, ne viendront pas à bout d’une bronchite carabinée dans la nuit.

Car il y a une faille de taille : les plantes médicinales peuvent être vendues sans preuve de sécurité ou d’efficacité, laissant le champs libre aux entreprises, peu scrupuleuses, d’en faire une promotion exagérément aguichante. 

Dans un monde idéal, si un traitement naturel présentait plus de bénéfices que d’inconvénients, alors il devrait pouvoir obtenir une certification servant de repère aux consommateurs. Malheureusement qui dit certification dit études longues et coûteuses et qui pour les financer sachant que le végétal ne peut être breveté ? 

Le manque de tests rigoureux ne signifie pas pour autant que les remèdes à base de plantes soient inefficaces, simplement que les preuves sont dans certains cas incomplètes.

Et puis certaines doivent bénéficier d’un temps de maturation pour être reconnues par le monde de la médecine conventionnelle. L’aspirine, après tout, provenait d’un composé de l’écorce de saule, et la digitaline, un ingrédient clé des médicaments qui contrôlent la fréquence cardiaque, provenait de la digitale.

Chez La fabrique à remèdes, nous croyons réellement à la phytothérapie dans sa forme dépourvue de marketing, c’est pour ça que nous essayerons dans cet article de démêler le vrai du faux concernant les bienfaits de l’ashwagandha, qui embrasent la toile.

Pour ce faire, dans un premier temps, nous vous présenterons notre méthode générale d’évaluation des plantes médicinales et dans un second temps nous nous concentrerons sur les bienfaits de l’ashwagandha

méthode d'Analyse.

Imaginez que vous décidiez de vous inscrire sur un site de rencontre. Pour appâter le plus de conquêtes possible vous devez donc présenter la meilleure photo de vous, à moins que vous ne misiez sur l’authenticité (ce qui serait une bonne chose).

Pour se faire, donc, il y a peut-être certaines choses que vous souhaiteriez dissimuler comme un peu d’embonpoint, une calvitie naissante, votre double menton que sais-je encore. Alors vous prendrez une vingtaine de photo de vous, pour finalement n’en retenir qu’une ou deux. 

C’est ce même principe qu’utilise en général les revendeurs de complément alimentaire de plantes médicinales pour vous convaincre : ne sélectionner que les études scientifiques qui vont dans leur sens tout en ignorant les autres études contradictoires et sans tenir compte de la qualité des études citées. 

Pour gagner votre confiance, nous avons donc mis en place une méthodologie en 4 points.

Point 1 : Le nombre d’études réalisées sur un bienfait supposé.

Revenons à notre exemple de site de rencontre. Si vous ne mettez à disposition des autres adhérents du site qu’une seule photo de vous, alors il sera dur de considérer cette seule photo comme vous représentant parfaitement au quotidien.

Alors que si vous avez des photos de profil diversifiées prises à plusieurs dates, dans plusieurs endroits selon plusieurs angles, vous établissez une image bien plus fiable de ce à quoi vous pouvez correspondre.

De la même façon pour les plantes médicinales, plusieurs études, provenant de différents organismes de recherche, avec des méthodes d’analyses différentes, laisse rendre compte plus aisément de la véracité ou non des preuves médicinales.

Point 2 : La cohérence des résultats entre eux.

Sur votre site de rencontre, si vous avez une première photo vous représentant 10 ans plus jeune, sur la suivante vous êtes cheveux long et barbu pour, sur la dernière vous présenter en costume cheveux court, vous allez susciter le scepticisme. 

Parce que oui, si sur les 4 photos présentes sur votre profil aucune n’est cohérente avec la précédente, vous allez susciter le scepticisme. 

Il ne suffit donc pas qu’il y ait beaucoup d’études réalisées sur un sujet, faut-il encore que celles-ci soient cohérentes entre elles.

Point 3 : la puissance de l'effet thérapeutique de la planète.

Bah oui, parce que c’est quand même ça qui nous intéresse ! Il ne s’agit pas ici de simplement déterminer si une plante à telle ou telle propriété, il faut également en évaluer la force. 

Ashwagandha : bienfaits contre le stress.

Nombre d’études disponible.

Cohérence Des Résultats.

0 %

Efficacitéthérapeutique.

0 %

Remarque

Utilisée depuis des millénaires par les Indiens à travers la médecine ayurvédique, la vertu notable la mieux documentée de la racine d’ashwagandha ou withania somnifera, est probablement ses capacités puissantes à réduire l’anxiété qu’elle soit exclusivement mentale mais également physique.

De plus, la cohérence des résultats entre les différentes analyses, constituent une preuve solide des propriétés anxiolytiques de la plante. Il est également à noter que son action sur l’anxiété sociale est particulièrement intéressante en comparaison d’autres anxiolytiques usuels. 

Ashwagandha bienfaits sur les niveaux de cortisol.

Nombre d’études disponible.

Cohérence Des Résultats.

0 %

Efficacitéthérapeutique.

0 %

Remarque

La diminution du cortisol observée atteint 14,5 à 27,9% chez les personnes par ailleurs en bonne santé mais stressées, ce qui est nettement plus important que bons nombres d’autres solutions naturelles. 

Au vu de la qualité et de la cohérence des études proposées par la science, l’ashwagandha apparaît comme une solution crédible pour diminuer nos niveaux de cortisol et ainsi induire une détente globale de l’organisme. 

Quel place joue le cortisol dans notre rapport à l'anxiété ?

 

Il est une des cinq hormones principales liées au stress. Nous connaissons tous l’histoire de cette mère de famille, qui, pour sauver la vie de son fils coincé sous une voiture à  “miraculeusement” réussi à soulever le véhicules de plusieurs centimètres au dessus du sol. Sachez que cet exploit est directement lié à l’adrénaline d’une part et à la sécrétion de cortisone d’autre part. En effet, cette dernière participe activement à la production d’énergie en transformant les réserves de graisse en sucres puis en redirigeant cette énergie au bon endroit et au bon moment, comme dans les muscles de vos jambes et de vos bras si vous devez, un jour, soulever une voiture ! 

Mais il y a un souci, l’organisme n’a pas la capacité de différencier les réelles situations dangereuses de celles plus banales. En d’autres mots, il ne se contente pas de produire du cortisol que quand vous êtes en danger mais il le fait également lors d’une présentation orale, si vous êtes stressé au travail ou lorsque vous êtes bloqué dans les bouchons. 

De part nos vies à chacun, il est donc fréquent que notre niveau de cortisol soit excessif et donc préjudiciable à notre santé par le biais d’une anxiété excessive ou d’une prise de poids induite par le cortisol. 

Ashwagandha bienfaits sur les niveaux de symptômes dépressifs.

Nombre d’études disponible.

Cohérence Des Résultats.

0 %

Efficacitéthérapeutique.

0 %

Remarque

Si vous parcourez les blogs santé et les sites de e-commerce de compléments alimentaires, il est possible que l’on vous ait présenté les plantes adaptogènes comme “le” remède contre la dépression, tout aussi efficace que les antidépresseurs les plus puissants et sans les effets secondaires de ces derniers. 

Si cela peut apparaître vrai pour la rhodiola, c’est moins le cas de l’ashwagandha. Néanmoins, les études ont, tout de même mis en lumière des effets antidépresseurs significativement notables, et des effets secondaires indésirables associés quasi inexistants, rendant la balance bénéfice / inconvénient de la plante particulièrement intéressante dans le traitement de la dépression légère à modérée. 

Ashwagandha bienfaits sur le sommeil.

ashwagandha sleep review

Nombre d’études disponible.

Cohérence Des Résultats.

0 %

Efficacitéthérapeutique.

0 %

Remarque

Nombreuses sont les entreprises à commercialiser des extraits de racines d’ashwagandha sous forme de comprimés ou de gélules et à vanter les mérites des withanolides, principal principe actif bienfaiteur de la plante. 

Néanmoins, l’herbe recèle quelques surprises car, même si il est vrai que l’ashwagandha à la capacité de réduire le temps d’endormissement et d’améliorer globalement la qualité de nos nuits, ce n’est pas sa teneur en withanolides qui en est responsable mais sa concentration en triéthylène glycol, un autre composé actif de la plante. 

En revanche, de la à affirmer que les triéthylènes peuvent venir à bout de l’insomnie sévère, il y a un monde. D’autant plus, qu’aucunes études n’a encore validée une telle hypothèse. 

Si vous avez aimé cet article nous vous invitons à nous suivre sur Facebook !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier