fbpx

Et si pour sortir de la dépression, les plantes pouvaient être plus efficaces que les antidépresseurs ?

En France, en ce moment même, quelque 5 millions de personnes sont touchées par la dépression… Et les prévisions de l’OMS ne sont guère plus réjouissantes car la maladie est en passe de devenir la deuxième affection au monde.

Pourtant, malgré toute l’armada d’antidépresseurs qui nous sont proposés, le nombre de personnes souffrant de dépression persistante ne diminue pas. Ce qui peut interpeller sur l’efficacité réel de ces psychotropes à long terme.

De plus, même quand ils permettent effectivement au patient d’aller mieux, ils ont le plus souvent une contrepartie : prise de poids, perte de libido, somnolence, fatigue…. Une telle contrepartie que pour bon nombre de patients la réduction de leur troubles dépressifs ne vaut pas tant de désagrément.

Pourtant dans la majorité des cas, il est possible de trouver des solutions alternatives, des solutions douces à un mal puissant. Longtemps ignoré, du fait de l’avènement des médicaments chimiques au début du 20ème siècle, la réputation des plantes antidépressives semblent renaître de leurs cendres, ces derniers temps. En effet, foule de nouvelles études voient le jour chaque année, prouvant toutes l’une après l’autre qu’il est possible de sortir de la dépression légère à modérée sans antidépresseurs classiques. C’est ce que nous avons voulu vous relayer dans cette section. Bonne lecture !

La Rhodiola : Plante de la bonne humeur par excellence

Plante anti-stress par excellence, la rhodiola est la plante adaptogène la plus étudiée au monde. D’ailleurs, ce n’est pas pour ses qualités ornementales que les scientifiques de l’ex URRS travaillèrent dessus en secret durant près de 30 ans à l’abri des regards mais pour ses pouvoirs sur la santé, pour sa capacité à vaincre le stress et la fatigue des soldats, mais également pour ses bienfaits sur les symptômes dépressifs.

Continuer la lecture
Fermer le menu
×

Panier