fbpx

Le somnifère sans ordonnance existe et il est à disposition dans la nature

Nous vivons l’âge d’or de l’insomnie. Le grondement des scooters et voitures la nuit, les nuisances sonores en provenance des voisins de palier auxquels on peut ajouter le flux d’information sans discontinu des réseaux sociaux. Non définitivement la barrière entre le jour et la nuit n’est plus clairement définie. A tel point d’ailleurs que les troubles du sommeil sont devenues un problème de santé publique.

Saviez-vous, par exemple, qu’après une seule nuit blanche nos capacités d’apprentissage diminuaient de 40% ? Assez le lendemain pour faire la différence entre un examen superbement réussi et un échec cuisant. Je vous laisse imaginer, alors, les difficultés quotidiennes auxquelles doit faire face un insomniaque chronique.

Mais peut être plus important encore, saviez-vous que le fait de mal dormir était fortement lié à l’apparition de troubles mentaux, et à une mortalité significativement accrue ?

Alors quelle solution nous reste-il quand les médecins, eux-mêmes, hésitent, à prescrire des somnifères chimiques au-delà de 2 semaines et à raison au vu des conséquences parfois dramatiques qu’ils provoquent ? La réponse : le somnifère sans ordonnance, autrement dit les plantes médicinales.

Certaines, en effet, se révèlent être de puissants hypnotiques, tranquillisants et sédatifs, ne présentant pas de risque de dépendance ni d’accoutumance, et le tout sans effets secondaires s’il vous plaît !

Les articles qui suivent ont ainsi pour objectif de mettre en lumière ces formidables alternatives que la nature nous offre dans le traitement de l’insomnie. Bonne lecture.

Fermer le menu
×

Panier