fbpx
Huile de cannabis : vers un traitement efficace de la dépression ?

Huile de cannabis : vers un traitement efficace de la dépression ?

partage

Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois des promesses thérapeutiques de l’huile de cannabis dans le traitement de l’anxiété et de la dépression, j’étais réellement à bout de souffle. J’avais besoin de quelque chose qui m’aide, ne serait-ce qu’un petit peu, à me sortir de cette dépression avec laquelle j’étais au prise depuis un bout de temps.

Passée l’excitation d’avoir peut-être trouvé, un traitement miracle contre ma dépression, j’ai compris deux choses :

La première est que les vertus des huiles de cannabis ne sont peut-être pas aussi stupéfiantes que ce que certains de ses partisans les plus acharnés veulent nous faire croire, mais elles existent. La seconde, est que ces risques ne sont peut-être pas aussi horrifiques que ce que certains de ses opposants veulent nous faire croire, mais ils existent tout de même. 

Mon premier achat d'huile de CBD.

C’est sur ce constat, quoi qu’il en soit prometteur, que je me suis retrouvé un matin dans le 11e arrondissement de Paris, dans une file d’attente, surprenante par sa longueur, pour acheter de l’huile de cannabis CBD, dans l’espoir que celle-ci m’apporte une solution à mes problèmes.

Sur le comptoir du Coffee Shop, lumineux et au design immaculé, on trouve résines et fleurs dans des bocaux transparents. Mais y a aussi des boissons, des sirops, et surtout des huiles de cannabis de différentes teneurs en CBD, pour lesquelles je m’étais extrait péniblement du lit ce matin-là. 

Quelques années en arrière j’avais eu l’occasion d’essayer le cannabis mais du côté récréatif de la chose. Mais quand je fumais et que j’étais défoncé, ma tête partait en sucette, je devenais parano et sérieusement angoissé. Mon expérience peu réjouissante avec le cannabis m’amena donc à demander au vendeur : 

“Est-ce que je vais finir stone ? », la réponse était « non ». 

Pourquoi l’huile de cannabis ne vous fera pas planner ?

Vous remarquerez que dans les films, quand un des protagonistes se fume un joint d’herbe, l’un des deux scénarios suivant se joue – soit il s’assoit, se met à rire et semble parfaitement déconnecté de la situation … soit il se plonge dans un désordre paranoïaque et nerveux.

Il s’avère que cette imprévisibilité provient principalement des variations des quantités et des ratios de THC et CBD. Trop de THC peut surstimuler les récepteurs CB1 du corps, tandis que la molécule sœur du THC, le cannabidiol, peut contrecarrer directement et indirectement l’anxiété générée par le THC. 

Le CBD, qui est l’abréviation de « cannabidiol », est donc un composant non psychotrope de la plante de cannabis, ce qui signifie qu’il n’induira aucune réflexion profonde même si vous vous mettez du Pink Floyd dans les oreilles.

 

Alors le CBD ça donne quoi ?

Mon huile de cannabis contient 30% de CBD. Quitte à essayer les choses autant y aller à fond. Donc lundi matin, tout juste sorti d’une nuit respectable, je glisse sous ma langue 3 gouttes de ma précieuse huile avant d’enfiler ma veste et partir au boulot.

huile de cannabis illustration

Habituellement, le lundi matin quand je pousse la porte de l’open space, bondé et brouillant pour la première fois de la semaine, je me sens désemparé voir anéanti par la vision d’une énième semaine compliquée en perspective.   

Faire face à la bonne humeur, que je ne me m’explique pas, de mes collègues, m’est en générale à ce moment-là, plus que désagréable. Mais ce matin, quelque chose est différent. Je ne me sens pas particulièrement détendu, ni au contraire stressé. Je me sens flottant. Les directives de ma supérieure, se distinguant à peine de l’effervescence de la pièce semblent me passer au dessus. En réalité, j’ai l’impression d’être hors de mon corps comme étranger aux événements. Ce n’est ni désagréable, ni agréable mais ça m’est incontestablement bénéfique

Comment expliquer cette sensation ?

Il est aujourd’hui largement prouvé que le CBD à une action antipsychotique. C’est-à-dire qu’il permet, entre autres, de calmer les états d’agitation ou d’excitation excessive du cerveau. Le plus étonnant dans tout cela, c’est que contrairement aux médicaments antipsychotiques, le CBD n’ entraîne aucune altération des fonctions cognitives. 

Alors que le THC, à contrario augmente les états de psychose, le CBD lui les contrecarrent. Ceci est l’illustration de la complexité d’action des plantes médicinales

Prenons l’exemple de la feuille de coca : Pour les Indiens des Andes, la feuille entière est une plante médicinale de premier ordre. Ils l’utilisent notamment pour traiter les troubles gastro-intestinaux. En revanche, pour la pharmacologie occidentale la cocaïne stimule les intestins et augmente donc l’activité intestinale. Deux actions radicalement opposées. 

Bien que la cocaïne agisse comme un stimulant intestinal, d’autres substances contenues dans la feuille de coca peuvent avoir exactement l’action opposée, ils inhibent l’activité intestinale.

Quand nous prenons une plante dans son ensemble, il se peut que les actions soient paradoxales.

après une semaine d'utilisation, c'est l'heure du bilan.

J’ai essayé le Xanax et les antidépresseurs, qui ont des effets secondaires trop invalidants à mon goût. Au contraire, le CBD a un effet calmant très tangible et n’a, jusqu’à maintenant, entraîné aucun effets secondaires désagréables.

Je dirais que le CBD est à l’anxiété ce qu’est le doliprane au mal de tête. J’entends par là, que le doliprane n’est pas la morphine et le CBD n’est pas un cachet de xanax. Mais dans les deux cas, l’effet est bien là mais sans les effets secondaires de leurs homologues. Quand tu as mal à la tête, tu en prends un. Au bout de quelques minutes, tu n’as plus mal mais tu ne ressens aucun effet particulier.

En réalité, je n’associe pas l’effet du CBD à un effet réellement anxiolytique. Ça se rapprocherai plus d’un voile léger et chaud qui englobe notre esprit et nous rend plus accessible au bonheur

cannabis illustration

Des touristes marchant à quatre sur le trottoir obstruant ma libre circulation ? Quoi qu’il en soit, je pensais. Ils apprécient simplement la beauté incomparable de ma ville. 

Une attente de 15 minutes pour le train de retour ? Pas de problème, je pensais; plus de temps pour regarder d’adorables rats gambader sur les rails.

De manière générale; je dois bien admettre qu’après ces 7 jours d’expérimentation, mon niveau d’anxiété général et d’irritabilité a significativement baissé

En revanche, j’espérais conclure cette semaine d’expérimentation avec un avis plus tranché sur les effets antidépresseurs du CBD. Car même si je semble aller mieux, comment démêler l’effet antidépresseur réel, de l’effet placebo ? Comment ne pas prendre en compte la diminution de mon anxiété et l’amélioration de mon sommeil comme facteurs de mon mieux être ?

Ou alors c’est peut être ça l’effet antidépresseur du CBD, un ensemble de facteurs indirects qui finit par impacter positivement le moral.  

 

la science peut-elle nous éclairer?

Le marché du CBD pourrait atteindre 22 milliard d’ici 2022, rien qu’aux Etats-Unis. Le CBD plane décidément très haut. 

Le cannabidiol est en effet partout. Nous sommes bombardés par une variété vertigineuse de produits infusés au CBD : bières, gélifiés, chocolats et guimauves; lotions à frotter sur les articulations douloureuses; huiles de cannabis; suppositoires vaginaux pour « apaiser », selon les termes d’une entreprise, « la zone qui en a le plus besoin ».

Mais le marketing n’a-t-il pas été plus rapide que la science quant à ces effets antidépresseurs, vous trouverez énormément d’études validant l’huile de cannabis à fort dosage en CBD contre la dépression. Vous serez alors pleinement convaincu avant de tomber sur une ou deux autres études qui tempèrent les résultats des premières. C’est très agaçant ! Mettez-vous d’accord et revenez vers nous ultérieurement s’il-vous-plaît ! Quoi qu’il en soit sans être affirmatif, la communauté scientifique laisse entrevoir que le CBD ou cannabis thérapeutique aurait un potentiel antidépresseur plutôt intéressant.

huile de CBD ou huile de cannabis ?

L’huile de cannabis à spectre complet octroyait plus de bienfaits qu’une l’huile CBD dépourvue de THC . 

C’est ce qu’on appelle l’effet d’entourage. Ce qui signifie dans le cas présent que le CBD et le THC ont une plus grande efficacité quand ils sont combinés, que quand ils sont consommés seuls. Mais ce phénomène peut être appliqué à l’ensemble des plantes médicinales.

Les principes actifs d’une plante, s’ils sont isolés, ne révèlent généralement pas leur plein potentiel. En revanche, si ils sont associés à d’autres substances de la plante, ils révèlent alors leur aspect pharmacologique

Mais cela ne signifie pas pour autant que si vous utilisez une huile de cannabis contenant CBD et THC, vous planerez. Tout est question du ratio CDB / THC utilisé,  le CBD pouvant tempérer la nature psychoactive du THC. Reste la question de la légalité d’une huile à spectre complet car je le rappelle, la législation française limite le THC dans les produits dérivés du cannabis à 0,2% de THC.

pourquoi opter pour le cannabis sous forme d'huile ?

Pourquoi ne pas avaler directement des gélules de CBD ou cannabis ? Telle est la question. Car passer par le tube digestif est un vrai parcours du combattant pour les différentes substances actives contenues dans la plante. Au cours de ce voyage long et périlleux, une certaine quantité de substances actives se dégradera et perdra donc en efficacité. 

En revanche, quelques gouttes d’huile de cannabis déposées délicatement sous la langue permettront de faciliter la pénétration des cannabinoïdes dans la circulation sanguine. Les effets sont donc plus rapides, moins altérés, en outre, plus efficaces

Il en va de même pour le cannabis inhalé grâce à une vapoteuse ou dans un traditionnel joint mais cette méthode a le désavantage d’être plus nocive pour nos poumons. Même si la question n’est pas encore totalement éclaircie quant à l’utilisation de la cigarette électronique. 

attention à ce que vous achetez.

Dans un éditorial du New York Times, datant de 2018, le journal a révélé que seulement 26 sur 84 des échantillons de produits CBD achetés en ligne contenaient la quantité de CBD annoncée sur leurs étiquettes. Ne vous précipitez donc pas sur la première offre d’huile CBD qui vous passerait devant les yeux ! 


Si vous avez aimé cet article nous vous invitons à nous suivre sur Facebook !

Vous devriez également aimer:

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Un petit coup de pouce pour l'aider à avancer?