fbpx
Le yohimbe, ce viagra naturel puissant !

Le yohimbe, ce viagra naturel puissant !

John Doe

Les derniers articles par John Doe (tout voir)

partage

Il y a quelque temps de cela, j’embarquais dans l’Eurostar direction Londres, avec comme objectif premier, soyons clair, de retrouver cette fille qui m’avait fait tourner la tête l’été dernier, reléguant le shopping londonien et les visites culturelles au second voir troisième rang. Très ironiquement, à la même époque, une campagne publicitaire ornait le métro Londonien, affichant le slogan “ED IS DEAD”, à côté d’un jeune homme apparemment en parfaite santé.

“ED”, fort heureusement, n’était pas un gars, mais l’abréviation de dysfonction érectile. La pub ventait, en réalité, une nouvelle formule du viagra. “Pourquoi mettre un jeune sur cette pub ?” fût la seule réflexion que m’inspira l’affiche.

La suite du weekend m’apportera la réponse… Vous le devinez peut être, mais les choses ne se sont absolument pas déroulées comme prévu. J’ai en effet vécu ma première « panne sexuelle ». Et je dois l’avouer, j’ai vécu ce weekend là, les moments les plus émasculants de ma vie. C’est ce qu’on doit appeler, j’imagine, l’ironie du sort.

En réalité, entre 14% et 35% des jeunes hommes sont atteints de troubles érectiles. Si vous parcourez les forums vous serez surpris, ou non, de voir le nombre de topics qui traitent des solutions aux problèmes d’érection.

Malheureusement pour moi, cette info ne suffit pas à me consoler. Non l’épisode désastreux londonien en entraîna une série d’autres similaires et tout aussi traumatisant, qui, avec le temps, ont indéniablement atteint ma sexualité, jusqu’à me faire saboter inconsciemment ou non tout rapprochement avec le sexe opposé.

Mais la bonne nouvelle, peut être pour vous qui me lisez, c’est qu’il existe un viagra naturel puissant, que je vous présenterais, et qui m’a personnellement permit de  laisser loin derrière moi ce funeste épisode de ma vie.

Parmi ses richesses, l’Afrique dispose d'une véritable arme aphrodisiaque : le Yohimbe.

Souvent on nomme une plante en fonction de son découvreur. Pour le Yohimbe ce n’est pas le cas, son nom évoque plutôt les conséquences sous-entendu de sa consommation, puisqu’il signifie “nuit blanche”. Et n’entendez pas par la “insomnie involontaire et gênante”. Non, il s’agit plutôt du genre d’insomnie qui découle d’un trop plein de plaisir.

C’est l’écorce de cette arbre qui détient son pouvoir aphrodisiaque. Utilisée depuis des centaines d’années par les africains, elle a marqué un tournant en Europe dans les années 1800 dans le traitement de l’impuissance masculine.

Car jusqu’à là, il faut avouer que les premiers aphrodisiaques étaient assez stupides.

On pensait, par exemple, que les organes génitaux humains et animaux avaient des propriétés aphrodisiaques. Plus la concoction était complexe, obscure et dégueulasse, j’ai envie de dire, plus elles étaient susceptibles d’être efficaces. 

Par exemple, une des recettes “magiques” était composée de cerveaux de chat et de lézard, de sang menstruel d’une prostituée, de sperme humain, d’utérus de chienne frustrée sous l’effet de la chaleur, d’entrailles de hyène ainsi que de la partie gauche d’un crâne de crapaud. Je vous laisse aller vomir avant de reprendre la lecture.

Avec l’introduction du yohimbe dans les années 1800, il y eut soudainement quelque chose sur le marché qui n’impliquait pas de zigouiller quelconques animaux ou de flâner autour des prostituées avec une tasse. L’écorce a été transformée en bonbons d’amour, qui est devenu un cadeau populaire. On parle ici du, peut être, premier viagra naturel puissant, avant l’invention du viagra vous me direz.

Ma première soirée sous l’influence de ce supposé viagra naturel puissant.

Je reçois un coup de fils de mon rencard, il est 20 heures, elle me demande si je peux être là dans une demi-heure, j’acquiesce. A peine l’appel terminé, je me retrouve flottant entre deux états. Une grande excitation d’une part et une angoisse tenace d’autre part, angoisse de devoir à nouveau faire face à l’échec. Car je n’ai plus beaucoup de doute quant à l’issue des évènements. Une soirée “pyjama” comme elle l’appelle ne peut avoir qu’une finalité, en tout cas quand on a dépassé la vingtaine. J’avale donc ma potion de yohimbe et m’empresse de partir la rejoindre.

20 heures 30, alors que nous sommes installés confortablement à déguster le vin que j’étais passer prendre en vitesse au premier épicier croisé, les premières sensations se font sentir. Un léger frisson chaud me parcourt la colonne vertébrale, puis dans un deuxième temps mon esprit commence à s’agiter, je ressens comme un chamboulement des perceptions qui m’entourent.

Jusqu’ici, en tout cas, rien qui semble pouvoir me soutenir lors du moment fatidique. Quelques minutes passent, sans que je puisse précisément les évaluer, et c’est alors que je suis pris d’un fort désir sexuel. Un désir que je qualifierais d’anormalement soutenu, en tout cas en ce qui me concerne.

 

viagra dessin

Plus tard, quand les hostilités commencèrent réellement, et qu’elle se rapprocha de moi pour m’embrasser, l’érection ne se fit cette fois-ci, pas attendre et ainsi le reste de la soirée répondit parfaitement à mes attentes.

Effet placebo vous me direz ? C’est tout à fait probable, surtout quand on connait le rôle primordiale que peut jouer la confiance en soi dans les mécanismes sexuels. Alors quand dit la science ? Quel dosage utilisé ? Le yohimbe peut-il être dangereux ? J’ai fait mes recherches.

« Au commencement était le sexe. Et puis, très vite, est venue la panne, puis est venu le yohimbe. »

 

La science valide-t-elle aujourd’hui cet aphrodisiaque millénaire ?

La Food and Drug Administration aux États-Unis n’a officiellement enquêté sur les effets aphrodisiaques du yohimbe qu’à partir des années 60. Les résultats des études menées à cette époque, ont ainsi pu montrer que correctement préparer le yohimbe était effectivement un viagra naturel puissant. Il a fait depuis, partie de la liste des médicaments utilisés pour traiter le trouble érectile, bien que depuis l’avènement du véritable viagra en 1998, il est devenu moins populaire.

D’autres études viennent attester l’efficacité du yohimbe dans le traitement de la dysfonction érectile. Un examen de 16 études à l’Université de Syracuse en 1996 et une analyse britannique de sept études en 1998. Néanmoins, d’autres études remettent en cause le rapport avantages / inconvénients du stimulant sexuel.

En effet, la balance bénéfice-risque est plutôt étroite, ce qui signifie que l’écart est faible entre la dose minimale nécessaire pour obtenir un effet thérapeutique et celle à partir de laquelle des effets indésirables peuvent se manifester.

Un traitement à manier avec grande prudence.

Le yohimbe semble être une excellente alternative naturelle pour favoriser le flux sanguin vers le pénis, voir peut être la meilleure. Mais il peut aussi causer des effets secondaires désagréables, notamment de l’anxiété, des pics de tension artérielle et une accélération du cœur. Mais c’est combiné à d’autres alpha-bloquants comme le Viagra ou le Levitra et à certains antidépresseurs, que les risques deviennent bien plus graves.

Il faudra également veiller à ne pas mélanger le yohimbe avec d’autres substances excitantes que peuvent être le café, le maca ou quelconques boissons à base de taurine.

Quoiqu’il en soit, je vous recommande sincèrement de consulter l’avis de votre médecin avant toute utilisation de yohimbe. Même si celui-ci ne pourra vous en prescrire, le médicament sous ordonnance ayant été retiré de la vente en 2013.

Et les femmes dans tout ça ?

31% des hommes déclarent être préoccupés par leur vie sexuelle. Si vous trouvez le chiffre élevé, sachez que chez les femmes, le problème touche 45% d’entre elles.

Le diagnostic de dysfonctionnement sexuelle chez la femme est plus récent, pour des raisons qui nécessiteraient un article complet. Il se traduit par un trouble de l’excitation physique à peu près équivalent à la dysfonction érectile chez l’homme. Les signes du trouble incluent de faibles pulsions sexuelles, une incapacité à atteindre l’orgasme, une douleur pendant les rapports sexuels et une incapacité à maintenir l’excitation sexuelle, en outre tous les ingrédients pour nuire à une vie sexuelle épanouie. Dans ce cadre, le yohimbe peut-il représenter une solution ?

Dans un essai préliminaire mené en 1998 auprès de neuf femmes, on n’a pas observé d’effet positif de la yohimbe sur la libido. Par contre, dans un essai mené en 2002 auprès de 24 femmes, la prise du mélange yohimbe/arginine (6 mg de chaque ingrédient), une heure avant l’activité sexuelle, aurait fait augmenter les impulsions nerveuses du vagin.

Attention à ce que vous achetez.

Les pilules contenant du yohimbe que vous pouvez acheter sur internet sont généralement merdiques, souvent il a trop peu de produit actif pour espérer un résultat significatif, et parfois même il n’y en a pas du tout.

Mais si vous pouvez vous procurer l’écorce dans sa forme pure et la prendre soit sous forme de tisane, soit par évaporation avec l’alcool, alors là c’est le jackpot.

Les stimulants sexuels, des produits réellement dangereux.

Si vous êtes arrivé sur cet article, il est fort probable que vous êtes à la recherche de stimulants sexuels naturels ou autrement dit de plantes médicinales aphrodisiaques présentant une alternative crédible au célèbre Viagra ou cialis, n’est-ce pas ? Il y a donc fort à parier, qu’en vous perdant dans les méandres d’internet vous aillez rencontrer des produits aux noms équivoques et parfaitement ridicules tels que “SEX MAN”, “STIFF NIGHTS”, “TOP-ALPHA”.

Emballés sous forme de gélules, de jus ou d’herbes, et présentés comme des compléments alimentaires, ces produits bons marchés promettent de booster votre libido, d’améliorer vos performances sexuelles, d’exacerber vos sensations et, si vous avez un pénis, une érection dure comme le granit.

Il se trouve que la composition de ces produits “naturels” renferme souvent des ingrédients pharmaceutiques similaires à ceux que l’on trouve dans les médicaments contre la dysfonction érectile, qui, combinés à d’autres médicaments, peuvent être dangereux.

Au cours de la dernière décennie, des suppléments sexuels ont été impliqués dans plus d’une douzaine de décès, l’un des cas les plus médiatisés étant le décès en 2013 d’un homme de Kansas City qui avait pris une pilule «Stiff Nights», une marque censée ne contenir que des produits naturels. Bref restez attentif !

Dosage et utilisation.

Pour les problèmes érectiles, une posologie de 15-30 mg par jour de yohimbine, l’ingrédient actif du yohimbe, est recommandé.

Des doses allant jusqu’à 100 mg par jour ont été utilisées. Cependant, de telles doses peuvent produire des effets secondaires importants, dont certains relativement très dangereux (y compris la possibilité de décès).

Quoiqu’il en soit je vous suggère vivement de prendre conseil auprès d’un médecin avant de tester le yohimbe, la substance étant loin d’être anodine. Sinon, je vous renvoie vers des solutions plus douces, qui peuvent néanmoins constituer une petite aide contre les troubles de la libido. Parmi celles-ci, on peut citer le ginseng, le gingembre et le safran.

 

 

Si vous avez aimé cet article nous vous invitons à nous suivre sur Facebook !

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Un petit coup de pouce pour l'aider à avancer?